Retour sur le Conseil Municipal

Retrouvez la séance du Conseil municipal du jeudi 30 septembre depuis le site de la ville.

Conseil Municipal

Le Conseil, en bref

Les séances du Conseil Municipal désormais accessibles au public en direct sur le web

Les collectivités ont été fortement impactés dans leur activité par l’épidémie de Covid-19. C’est le cas notamment des assemblées délibérantes telles que le Conseil Municipal. Le besoin de rendre disponible les séances au plus grand nombre de concitoyens possibles s’est fait davantage ressentir avec la crise sanitaire. Ainsi, la municipalité a décidé de mettre en place un dispositif de captation et de diffusion en direct du Conseil Municipal, de qualité et sans faire appel à des moyens disproportionnés. Ce sera chose faite avec une première, la séance du jeudi 30 septembre 2021. Le coût total s’élève à 5 192 € TTC, en utilisant du matériel déjà acquis par le service Communication de la ville. L’investissement opéré permet d’éviter le recours à un prestataire extérieur pour chaque séance et une dépense importante, offrant au public une qualité de son et d’image restituant fidèlement le contenu des séances.

Des règles très strictes régissent la mise en place de ce dispositif. Le Règlement Général sur la Protection des Données, loi européenne applicable depuis mai 2018, encadre de fait les séances du Conseil : information au public, lien fermé accessible depuis le site de la ville pour éviter toute recherche automatique de données, durée de stockage définie en amont. Un travail conjoint a été mené avec le service mutualisé de la Métropole Européenne de Lille pour bien avertir l’ensemble des participants.

Le restaurant scolaire de la place Jean Jaurès renommé « L’Abeille gourmande – Restaurant scolaire »

Les travaux de construction d’un nouveau restaurant scolaire, place Jean Jaurès, se sont achevés en février    2021. Ce nouveau restaurant scolaire, labellisé « passif » permet désormais d’accueillir les élèves demi-pensionnaires des écoles Anatole France et Curie Michelet.

À la suite d’une réflexion menée avec les enfants des écoles Curie-Michelet et Anatole France, les enfants accueillis dans le cadre périscolaire et le Conseil Municipal des Enfants, le nom de "l'Abeille gourmande" a été retenu pour les raisons suivantes : 

  • La boucle vertueuse de l'énergie thermique a été une source d'inspiration. En effet, le bâtiment a été imaginé dans une philosophie dite "passive" avec des performances énergétiques très fortes, par une isolation et une conception de haute qualité permettant de chauffer par l'activité générée à l'intérieur. La référence au processus de pollinisation de l'abeille faisant circuler l'énergie nécessaire à la biodiversité fait penser à cet insecte si important.
  • Les opportunités offertes par les espaces verts autour du restaurant laissent à penser que les écoliers déjeunant dans le bâtiment auront à exploiter ces surfaces, avec pourquoi pas l'installation d'équipements en lien avec la préservation de la biodiversité : nichoir, ruches...etc.
  • La référence à l'abeille se justifie également par référence au poème d’Anatole France
  • Le qualificatif "gourmand" permet de relier le nom à son usage. En cohérence avec la stratégie alimentaire menée par la collectivité, favorisant le "bien-manger" et l'éducation au Goût, ce qualificatif associe l'idée de plaisir vis-à-vis du déjeuner, moment important dans la journée pour les enfants.
  • La nouvelle dénomination sera d’usage à compter de l’inauguration du bâtiment prévue le 5 octobre 2021. Il est précisé que la dénomination officielle « L’Abeille gourmande, restaurant scolaire », telle qu’elle sera déposée auprès de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle, pourra, dans l’usage quotidien et dans les documents officiels relatifs à la gestion de la collectivité, également être abrégée en « l’Abeille gourmande ».

L’association l’Etabli apporte son expertise au Conseil citoyen de Loos

La loi « de programmation pour la ville et la cohésion urbaine », du 21 février 2014 instaure des conseils citoyens dans tous les quartiers prioritaires, pour participer à l’élaboration et au suivi des contrats de ville 2015-2022. Ainsi, un « Conseil Citoyen Loossois » a été créé à Loos dès 2016. Il comptait à son démarrage une vingtaine de membres, mais seulement deux membres encore actifs après cinq années de fonctionnement. Cette instance participative étant essentielle dans le cadre du renouvellement urbain en cours sur la commune, il convient de la redynamiser. Dans cette perspective, il apparait opportun de s’appuyer sur l’expertise de l’association « l’Etabli », qui a pour objet l’intervention et l’accompagnement pour le développement de la citoyenneté et l’émancipation par l’éducation populaire.

L’association sera chargée de rencontrer des habitants qui se sont engagés à un moment donné dans les instances du conseil citoyen, pour comprendre quels ont été leurs difficultés et les freins dans leur implication ; rencontrer des acteurs associatifs des quatre quartiers politique de la ville de Loos pour échanger sur leurs attentes et besoins par rapport à la politique de la ville ; et organiser des espaces de discussions nouveaux avec les habitants dans chacun des 4 quartiers repérés.

Le coût total de cette action s’élève à 4887 €. L’Etat ayant annoncé un reliquat de financement dans le cadre du contrat de ville 2021 à hauteur de 3910 €, il convient d’inscrire l’action de l’association dans le cadre de ce dispositif. Il sera ainsi demandé au Conseil municipal d’autoriser le versement d’une subvention de 977 € à l’association l’Etabli pour lui permettre de mener à bien la relance du conseil citoyen loossois.

Ouverture d’une Maison France Services, le Point Information Jeunesse désormais aux Oliveaux

Maison France Services

Mis en place par l’Etat, le dispositif France Services offre aux habitants un espace de proximité pour les accompagner dans leurs démarches du quotidien. Guichet unique de différents ministères (Intérieur, Justice, Finances publiques, Pôle Emploi, Assurance retraite, Assurance maladie, CAF, MSA et La Poste), il s’agit d’un lieu permettant de centraliser l’offre de services. A Loos, l’implantation se fera à l’ancien emplacement du Point Information Jeunesse, dont l’offre était quelque peu en décalage avec un service « Jeunesse » et plutôt en lien avec l’aide à la réalisation des démarches administratives. En effet, les moins de 25 ans représentaient 32% du public accueilli en 2018, 31% en 2019, 29% en 2020, et 26% en 2021 (au 31 août 2021). A noter que les deux agents du PIJ accompagnaient déjà les adultes dans leurs démarches auprès de la CAF, des services fiscaux, de pôle emploi, des bailleurs sociaux, pour leurs titres de séjour, ou papiers d’identité. La commune percevra une aide annuelle forfaitaire de 30 000, 00 € pour la mise en place de « France Services » sur notre territoire. Le cahier des charges prévoit une ouverture de France Services au moins 24h par semaine, avec la présence de deux agents d’accueil formés.

La commune a délégué deux agents titulaires sur ce projet, auquel viendra s’ajouter la 3ème personne, sous contrat PEC. Audité le 6 septembre dernier, l’espace prévu pour la Maison France Services n’a pas reçu de contre-indication à la labellisation, laquelle devrait être effective à la mi-octobre.

Point Information Jeunesse

Parallèlement à la volonté de se lancer dans l’aventure « France Services », la municipalité a réfléchi à la solution optimale pour relancer le Point Information Jeunesse, et lui rendre sa vocation 1ère d’aide et d’orientation pour les jeunes. La solution qui a paru la plus évidente est une relocalisation du PIJ au Centre Jacques Prévert, là où il était implanté à l’origine jusqu’au début des années 2000.

Le Centre Jacques Prévert devient ainsi un lieu incontournable de la jeunesse loossoise, car :

  • La structure accueille déjà en loisirs les jeunes de 11 à 25 ans ;
  • Il y a l’accompagnement scolaire pour les collégiens qui se déroulent à l’étage ;
  • La bibliothèque, certes non exclusivement destinée aux jeunes, accueille les enfants des écoles avoisinantes par exemple.

Le PIJ vient finalement compléter l’offre existante. Les horaires d’accueil du public, depuis le 6 septembre (date de la réouverture officielle), six jours sur sept, sont les suivants :

Lundi : 14h-17h45

Mardi, jeudi et vendredi : 10h-12h30 et 14h-17h45

Mercredi et samedi : 10h-12h30

Les premiers retours sont positifs avec 62 jeunes accueillis, en majorité en lien avec les dispositifs « coupe de pouce » sport et culture.

La Ville de Loos met à disposition des terrains à la Fabrique de l’Emploi

La fabrique de l’emploi s’inscrit dans le dispositif prévu par la loi du 29 février 2016 « d’expérimentation territoriale visant à résorber le chômage de longue durée », dont l’expérimentation a été prolongée pour cinq ans à Loos par la loi dite « du renforcement de l’inclusion dans l’emploi par l’activité économique et à l’expérimentation TZCLD » du 14 décembre 2020. La fabrique de l’emploi a pour objectif de créer des emplois à hauteur des besoins du territoire, à travers la production et la vente de biens et services non concurrentiels avec l’existant.

Afin de continuer à soutenir ses activités, la municipalité met à disposition différents terrains :

  • Le local de l’annexe de la mairie de l’Epi de Soil, situé au 980 Avenue Eugène Avinée à Loos, d’une surface totale de 64.4 m². Cette mise à disposition s’effectuera moyennant le versement d’un loyer mensuel de 250 € et le remboursement à la ville du coût des charges de fonctionnement (eau, gaz, chauffage, électricité …)
  • Un terrain situé rue du chemin Perdu, cadastré section AV n°52, d’une surface de 4 161 m² jusqu’au 30 novembre 2022, pour l’activité de maraîchage de l’EBE.
  • Le terrain dit « Desmet Saerens » situé Chemin de Flesquieres, (parcelle numéro 13) d’une superficie de 5 000 m² également pour l’activité de maraîchage, étant entendu que le terrain situé rue du chemin perdu restera à disposition de La Fabrique de l’Emploi jusqu’au 30 Novembre 2022.
  • Le terrain jouxtant la cité des enfants situé rue Jean Perrin (parcelles numéro 611 et 172), à titre gratuit.  

Ce déménagement fait suite au choix du futur terrain de la cuisine centrale Loos-Haubourdin, implantée d’ici 2024 entre le lycée Maurice Duhamel et le parc de loisirs et de nature, à l’actuel emplacement exploité par la Fabrique de l’Emploi.

Lancement de marchés de maîtrise d’œuvres pour les travaux du château Bigo Danel

Acquis par la ville en 2012 pour un euro symbolique, entretenu et gardé depuis, le Château Bigo Danel va faire l’objet d’un projet de travaux visant à réenvisager un usage et une ouverture au public. La Maison des Associations, un temps envisagée au cœur du projet de construction d’un équipement sur le terrain de l’ancienne entreprise Fiprotec, à côté du futur Conservatoire à Rayonnement Communal, serait finalement implantée au château Bigo Danel. Cette belle bâtisse bénéficie d’un lien direct avec les Jardins Clemenceau, inaugurés et ouverts en mai 2019.

Cette future intégration de la Maison des Associations au sein du château Bigo-Danel nécessite d’engager une consultation en vue de la conclusion d’un marché de maîtrise d’œuvre d’un montant prévisionnel de 380 000 euros T.T.C ainsi qu’une consultation en procédure adaptée en vue de la conclusion des marchés de travaux dont l’enveloppe financière prévisionnelle est de 3 200 000 euros T.T.C. Le financement d’une partie de cette opération est susceptible d’être assuré par le biais de subventions qui nous seraient allouées par les financeurs potentiels (Métropole Européenne de Lille, Région Hauts de France...)

REVOIR LA SEANCE

Revoir le Conseil Municipal du 30 septembre 2021

L'ordre du jour complet est disponible juste ici

A lire aussi
Démocratie locale

Retrouvez les ordres du jour et les comptes-rendus des Conseils Municipaux. À partir du 30 septembre, les séances ser

Démocratie locale

Le Conseil municipal est l'instance délibérante de la Ville, il gère le budget et les affaires de la commune.

La Ville

Détenteur de l'autorité territoriale, représentant l'exécutif du Conseil Municipal, le Maire dispose d'un mandat renouvelable de six ans.