L'Abeille gourmande, premier restaurant scolaire de France certifié passif

Aménagement
Etat du projet
Finalisé
59120
LOOS
Date
Durée du projet
3 ans
Budget
2,1 millions d'€
restaurant scolaire passif

Près de 600 m² pour déjeuner dans une grande cantine et des locaux neufs.

Nature du projet

Un projet unique en France, premier bâtiment de ce type certifié "Passivhaus", dans une démarche résolument écologique, du bâtiment jusqu'à l'assiette.

Intervenants
Propriétaire
Ville de Loos
Gestionnaire
Maîtrise d'oeuvre confiée à Delsinne Architectes
Maître d'ouvrage
Ville de Loos

Un projet cohérent pour les enfants

D'une surface d'environ 650m²,  le restaurant scolaire de la Place Jean Jaurès est destiné à accueillir les élèves des écoles situées en périphérie de la place Jean Jaurès, à savoir :

  • L’école Maternelle Anatole France
  • L’école Primaire Curie ;
  • L’école Primaire Michelet.

Cette construction a différents objectifs :

  • Résoudre la problématique de restauration scolaire rencontrée au sein des écoles Curie et Michelet (déplacements quotidiens aller/retour longs, parfois sous la pluie, …), impliquant un manque de repos méridien, des retards en classe et de ce fait la réprobation des équipes pédagogiques et des parents d’élèves ;
  • Améliorer le service de restauration actuel proposé à l’école Anatole France (local exiguë, bruyant, etc…) ;
  • S’inscrire dans un schéma cohérent et pérenne pour la restauration scolaire de la ville (construction d’un nouveau restaurant scolaire pour Curie et Michelet, rénovation du restaurant scolaire de la Fileuse pour Sorlin et Voltaire, et à terme rénovation du restaurant scolaire des Oliveaux pour Daudet Sand et Sévigné Hugo) ;
  • Réaliser un bâtiment environnementalement et thermiquement exemplaire.

Ce nouveau restaurant scolaire permet :

  • d’offrir également un meilleur service de restauration durant les centres de loisirs qui se déroulent dans l’école Anatole France.
  • également de décharger à long terme le restaurant des Oliveaux et celui de la Fileuse, ce qui permettra de mieux envisager l’avenir compte tenu de l’accroissement constant du nombre d’élèves dans les écoles de la commune.
  • d’offrir aux enfants une pause méridienne dans un cadre verdoyant et agréable.
  • la création d’un espace de restauration moins contraint et évolutif.
  • de répondre de manière concomitante aux besoins des écoles Curie-Michelet et à ceux de l’école Anatole France dont le restaurant et la cuisine sont trop petits.
  • de mutualiser les équipes du nouveau restaurant et du restaurant de l’école Anatole France.
  • de préserver des possibilités de classes supplémentaires dans les écoles Michelet et Curie.

L’opération de construction du Restaurant Scolaire de la place Jean Jaurès s’intègre en effet dans une démarche de Haute Qualité Environnementale et a pour objectif d’être labellisée « Passivhaus classique ».

L’organisme labellisateur retenu pour cette opération est "La Maison Passive France".

Sur une surface intérieure de plus de 600 m², le restaurant scolaire de la place Jean Jaurès jouxte l’école Anatole France et fait face à l’école Curie Michelet. Un chemin raccourci jusqu’à la cantine quand il fallait aller jusqu’au restaurant scolaire des Oliveaux pour aller déjeuner.

Les lieux peuvent accueillir 160 enfants, chaque catégorie d’âge ayant son propre espace, ses propres vestiaires et toilettes, à leur taille.

Les classes maternelles étant
réparties d’un côté, les classes primaires de l’autre.

Premier labellisé "passif" de France

Un bâtiment dit « passif » n’est pas un bâtiment qui ne fait rien, bien au contraire. Ses performances en termes d’isolation, d’étanchéité, de ventilation lui permettent de ne pas avoir absolument besoin d’un chauffage pour maintenir les lieux au chaud. La chaleur dégagée par l’activité à l’intérieur - les enfants et le personnel qui y sont présents – et par l’ensoleillement ne se perd pas, quand le chauffage traditionnellement utilisé sert à compenser une perte de chaleur, en consommant de l’énergie. 

La nature et la qualité des matériaux viennent expliquer les performances du restaurant scolaire. Orienté plein sud, doté de menuiseries triple vitrage, d’une étanchéité à l’air très forte, le bâtiment est pensé de A à Z dans cette philosophie « passive ». 

L’environnement autour du restaurant s’inscrit également dans cette démarche avec une toiture végétalisée, un chauffage au bois, une ossature bois, une gestion des eaux pluviales à la parcelle, un confort acoustique certain et l’utilisation d’éco-matériaux comme le linoléum, le cogetherm, la ouate de cellulose ou encore les peintures éco-certifiées.

A l’inverse, quand l’été arrive, le bâtiment n’est pas conçu de manière à devenir un four pour ses occupants. Enfin, il faut souligner la production d’électricité photovoltaïque auto-consommée sur place.

Liens utiles
Diaporama
Construction du restaurant scolaire
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif
Restaurant scolaire passif

Crédit photos : NOVEBAT