Pour Carole, le design et la qualité, c'est tout vu !

Vingt neuvième portrait et premier de l'année, c'est le retour des focus commerçants ! Aujourd'hui, Carole nous parle de son magasin "Optical Forfait".

Optical Forfait

Depuis le début de la crise sanitaire liée au virus de la Covid-19, les opticiens sont très sollicités. Nous avons rencontré Carole, qui nous a ouvert les portes de sa boutique, afin de nous aider à y voir plus clair sur les compétences liées au métier d'opticien. Mieux comprendre les différentes compétences, car, qui choisit bien ses lunettes, ménage sa monture !

Bonjour Carole, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Carole Lecocq, j'ai 46 ans, mariée, une fille de 18 ans, originaire de Maubeuge. Je suis gérante du magasin de lunettes Optical Forfait, situé au 122 de la rue du Maréchal Foch. J'ai pas mal de passions dans ma vie de tous les jours. La musique tout d'abord, que j'écoute beaucoup, de la classique à la pop/rock. J'aime me rendre à des concerts, je pratique également la flûte traversière. Je suis aussi motarde lorsque le temps me le permet. J'aime le bricolage, je fais de la photo, du dessin de la peinture et bien évidemment mon métier qui reste une passion.

Quel est votre parcours professionnel et quel fut le déclic qui vous a amené à choisir le métier d'opticien lunetier ?

Après le lycée, je suis entrée à l'école d'optique lunetterie de Lille, située rue Nicolas Leblanc à l'époque (aujourd'hui, elle est au 239 rue du Jardin des plantes à Lille) afin d'y préparer un BTS d'opticien lunetier en 3 ans (deux années aujourd'hui). Immédiatement après mon diplôme, j'ai travaillé dans cette boutique à Loos. 

Le déclic, je l'ai eu à mes 15 ans. J'étais chez mes grand parents et j'ai découvert une pochette dans laquelle il y avait des verres de lunettes. Mon grand père venait de changer ses verres. J'ai alors découvert la partie technique et eu envie de faire ce métier. Le hasard. Fouiller dans un vieux tiroir peut orienter votre vie future (rires). 

Le travail manuel me plaît. À l'école, on nous apprenait à fabriquer les montures nous même de A à Z à partir d'une plaque d'acétate (matière plastique naturelle extraite du coton). L'idée de créer une paire personnalisée me séduit. Ensuite, il faut adapter les lunettes aux morphologies, proposer un design, monter les verres. La maîtrise des différentes étapes médicale est donc indispensable et nécessaire. Enfin, il y a l'aspect comptable et commercial qu'on découvre en pratiquant.  Voilà ce que j'aime dans ce métier, la pluralité, les multiples casquettes dans la pratique ainsi que le relationnel avec les clients qui nous fait plaisir !

Je remarque que vous avez obtenu la récompense "Le mercure d'or" en 2012, une distinction qui récompense et reconnaît les bons artisans. En quelle année avez-vous ouvert ?

En octobre 1995. Avec les clients fidèles, nous venons juste de fêter notre 25ème année, un bon moment de partage ponctué de cadeaux. Chronologiquement, Optical Forfait est la seconde boutique de la rue Foch. La plus ancienne à ma connaissance, était celle de Monsieur Boutemy, qui a ouvert ses portes en 1970 et qui aujourd'hui a changé d'enseigne, l'Opticerie, gérée par Julien. D'autres enseignes se sont installées par la suite. Chacune possède sa spécificité, son style, sa clientèle.

Justement, qu'est ce qui vous distingue des autres enseignes ?

J'ai toujours accordé la priorité à la qualité, l'originalité au sens design. La lunette autrement. Je visite souvent les salons pour y découvrir les lunettes avant-gardistes. Une paire de lunettes est essentielle pour coller à votre personnalité en harmonie avec votre style. Le client exigeant ne souhaite pas posséder la paire de lunettes de tout le monde. Je propose des paires originales et principalement des fabrications Françaises artisanales car même si je propose des marques italiennes réputées ou encore chinoises pour des raisons budgétaires, je trouve que la fabrication française se distingue par son excellente qualité.

Par exemple des marques fabriquées dans le sud ou encore originaires d'Oyonnax dans le Jura qui propose du 100 % fait main personnalisable. Certes, le budget est peut être plus élevé qu'une fabrication à bas-coût dans d'autres pays mais il n'y a pas photo sur la qualité. Les clients ne reviennent pas en changer avant cinq ou huit ans contre un an ou deux avec des paires industrielles. Julien Cohen animateur et antiquaire de l'émission de télé "affaire conclue" ne s'y est pas trompé et fait fabriquer ses lunettes chez eux. Je proposerai d'ailleurs cette paire à la vente début mars. Le budget pour cette qualité n'est pas si élevé que cela au regard du produit. On trouve la qualité française à partir de 190 Euros. Par contre, je propose évidemment des montures pour tous les budgets et m'occupe du tiers payant avec les mutuelles.

La crise liée à la Covid-19 a t'elle été compliquée dans votre travail au quotidien ?

On s'est adapté dans le sens ou nous avons changé nos horaires. D'ailleurs depuis samedi 16 janvier, nous fermons la boutique à 18h. Par contre, je reste ouvert entre 12h et 14h. Pendant les périodes de confinement, la solidarité s'est installée entre les opticiens, grâce au numéro vert pour parer aux accidents domestiques. Nous avons également plus de travail car il nous faut nettoyer chaque monture après essai d'un client d’où, une prise de rendez-vous indispensable pour tout achat de lunettes. 

Avez vous un remède miracle anti-buée lors du port du masque ?

Oui ! Après avoir testé plusieurs marques peu efficaces, j'ai trouvé celle proposée par la société Zeiss, qui pour info, fabrique également les fioles de verres dans laquelle le vaccin de la Covid-19 est stocké. Le budget est de 9,90 euros pour une durée de deux mois. Par contre si vous souhaitez en commander, il vous faudra m'appeler au plus vite car la demande est grandissante et je ne suis livrée qu'une fois par mois.

Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
Focus Commerçant Optical Forfait
INFOS PRATIQUES

Optical Forfait, Magasin de lunettes et de lunettes de soleil, Opticien

122, rue du Maréchal Foch
59120 Loos

Tel : 03.20.07.20.71
Mail : opticalforfait@gmail.com
Page Facebook 

Horaires d'ouverture : 

  • Du mardi au samedi de 10h30 à 18h30 :

- Sur rendez-vous pour les commandes de lunettes en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19
- Sans rendez-vous pour les réglages et réparations

  • Lundi : fermé

Accès transports en commun : Liane 5 direction Haubourdin, arrêt Clemenceau puis environ 300 en direction de Lille sur le même trottoir.

A lire aussi
Vie économique

Vingt huitième épisode de notre focus commerçant avec Hassan, gérant du salon de coiffure "Modhair'n".

Vie économique

Suite de notre série sur les commerçants loossois avec "La maison du fruit" et Thierry qui vend ses fruits et légumes au marché des Oliveaux depuis

Vie économique

Rencontre avec Laure, artiste céramiste à l’atelier Coléopter