Covid-19 : point de situation au 30 juin 2021

Point de situation actualisé en fonction des mesures gouvernementales.

covid19

30 juin 2021 : 

L’évolution positive de la situation sanitaire mène à l’adaptation de certaines mesures restrictives. Le couvre-feu a été levé et la fin du port du masque en extérieur décrété (sauf exceptions : regroupements, files d’attente, marchés, stades…).

Un calendrier de réouvertures avec des protocoles sanitaires dédiés a été annoncé pour le monde de la nuit et de l'événementiel :

  • les festivals et concerts debout pourront reprendre le 30 juin ;
  • les discothèques pourront rouvrir à partir du 9 juillet.

Ces réouvertures marquent la fin de certaines des dernières restrictions en vigueur, mais pas de la vigilance. 


Concernant la vaccination, le nouvel objectif à la fin août est de 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinés.

 

16 juin 2021 : 

L’évolution positive de la situation sanitaire mène à l’adaptation de certaines mesures restrictives.
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce mercredi 16 juin 2021 :

  • la fin du port du masque en extérieur sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, stades…). Les arrêtés préfectoraux sur le port du masque seront modifiés dès jeudi 17 juin. En revanche, le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports…) ;


Concernant la vaccination, le nouvel objectif à la fin août est de 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinés.

Emmanuel Macron, Président de la République, dans une allocution prononcée lundi 3 mai 2021, a annoncé  un déconfinement en quatre étapes progressives, du 3 mai au 30 juin, conditionnées à la situation sanitaire dans chaque département.

Depuis le 9 juin 2021, les modalités de réouverture du pays sont les suivantes :

  • réouverture des cafés et restaurants en intérieur ;
  • réouverture des salles de sport et des piscines ;
  • assouplissement du télétravail ;
  • réouverture des flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.

Par ailleurs, la vaccination est ouverte à toutes les personnes majeures depuis le 31 mai 2021. À partir du 15 juin, elle le sera également pour tous les adolescents de 12 à 18 ans.

Les mesures en vigueur

Déplacements

Déplacements internationaux

Depuis le 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.

Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de la situation épidémique.
 

Classification des pays au 2 juin 2021 sur la base des indicateurs sanitaires :

  • Pays « verts » : pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés. Espace européen, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour.
  • Pays « orange » : circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Tous les pays, hors pays définis tels que « verts » et « rouges ».
  • Pays « rouges » : circulation active du virus, présence de variants préoccupants. Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie, Uruguay.

La dérogation aux motifs impérieux accordée aux parents vaccinés s’applique également à leurs enfants mineurs accompagnants. Les mineurs de 11 à 18 ans sont néanmoins concernés par l’obligation de présenter un test négatif.

La stratégie de réouverture des frontières
Se déplacer vers ou depuis les Outre-mer

Port du masque obligatoire

  • Obligation du port du masque dès 11 ans en agglomération dans l'ensemble du département du Nord (Loos intégralement inclus)
  • Hors agglomération, dans les zones suivantes : lieux de promenades fréquentés (la plage, les espaces verts urbains, les plans d'eaux...), aux abords des équipements situés en dehors des agglomérations (centres commerciaux, établissements scolaires, terrains de sports...), l'obligation du port du masque sur la voie publique s'applique à tous, dès 11 ans.
  • Les cyclistes et personnes pratiquant une activité sportive sont exemptés de cette mesure, sauf dès lors que l'activité en question est stoppée pour revenir à la normale.
  • Maintien du port du masque obligatoire dans les espaces clos ainsi qu'aux cimetières, parcs et jardins publics ainsi qu'aux abords des établissements scolaires

Le non-respect de ces mesures induit des sanctions :

  • 1ère infraction: une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)
  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)
  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d'emprisonnement

Enfance et loisirs

Réouverture et accueil des enfants dans les structures d'animation avec une capacité d'accueil susceptible d'évoluer en fonction de la situation sanitaire sur le territoire.

Éducation

École pour tous : le retour en classe se fait selon un protocole sanitaire strict :

  • fermeture de la classe dès 1 cas de contamination,
  • renforcement des règles barrières et du port du masque,
  • respect de 2m de distance à la cantine entre les groupes d’élèves,
  • aération renforcée des salles.

Collèges-lycées : retour en classe pour les collégiens et lycéens selon un protocole sanitaire strict :

  • en demi-jauge pour les lycéens, avec une alternance entre présentiel et distanciel ;
  • en présentiel, pour les collégiens.

Activités culturelles

  • cinémas, salles des fêtes, chapiteaux : 65% de l'effectif, jusqu'à 5 000 personnes par salle (pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes) ;
  • festivals de plein air assis : jauge de 65% jusqu'à 5 000 personnes (pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes) ;
  • bibliothèques doivent respecter la règle d'1 siège sur deux ;
  • parcs zoologiques en plein air : jauge de 65% de leur effectif.
  • Les bibliothèque Square J. Monnet et  J. Prévert retrouvent leurs horaires :  Infos en temps réel : https://www.bibliotheque-loos.fr/

    Les boîtes de retour restent ouvertes 24h/24: elles se situent devant chaque bibliothèque (Prévert et Square).

    Pas de consultation des ouvrages périodiques sur place.

Lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts selon les protocoles actuellement en vigueur.

Toutes les informations sur le site du gouvernement

Travail

Personnes âgées

Afin d'agir contre la solitude des aînés, les visites en Ehpad et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces sont autorisés à ouvrir en respectant un protocole sanitaire strict (4 m² par client). Par ailleurs, les possibilités d’ouverture le dimanche sont élargies et les établissements encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.

aides aux commerçants et entreprises

Crise sanitaire : soutien aux commerçants et entreprises

La fermeture des commerces dits "non essentiels" a été annoncée par le Président de la République. La Région renouvelle donc son dispositif d’urgence visant à aider les artisans et commerçants à payer leurs loyers. Près de 24 000 TPE sont concernées sur le territoire. En sollicitant cette aide, elles pourront bénéficier d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 euros.

Dispositif d’urgence visant à aider les artisans et commerçants à payer leurs loyers : 

  • Jeudi 25 mars 2021, la Région a voté la reconduction de son aide d’urgence, mise initialement en place en novembre dernier. Afin de soulager la trésorerie des artisans et commerçants impactés par une fermeture administrative, totale ou partielle, en raison de la crise sanitaire, une partie de leurs loyers pendant ce confinement sera pris en charge.
  • L’annonce de la fermeture des commerces dits non essentiels est un coup dur, notamment pour les petits commerces des Hauts-de-France. La Région renouvelle donc son dispositif d’urgence visant à aider les artisans et commerçants à payer leurs loyers. Près de 24 000 TPE sont concernées sur le territoire. En sollicitant cette aide, elles pourront bénéficier d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 euros.

Plus d'infos ici

Dossier de demande ici

Commerce : un fonds de rebond mis en place par la MEL

Le fonds de rebond, c’est quoi ?

Depuis le début de la crise, la MEL a mis en place un fonds de rebond de 20 millions d’euros pour aider les entreprises, artisans et commerçant dans leur reprise d’activités. Ainsi, ce sont près de 4 000 entreprises qui ont été soutenues par la MEL. Elargie en octobre dernier, cette aide se prolongera en 2021.

Qui peut bénéficier des dispositifs ?

  • Artisans et commerçants de moins de 20 salariés, propriétaires ou non : aide à l'immobilier jusqu’à 2 500 euros par mois sur 2 mois.
  • TPE de moins de 20 salariés des secteurs du tourisme, de l’événementiel, de la culture et du sport : aide forfaitaire jusqu’à 4 500 euros par mois sur 4 mois.
  • TPE de moins de 20 salariés des secteurs de l’agriculture, de l’horticulture, de la nature et des animaux : aide forfaitaire jusqu’à 4 500 euros par mois sur 2 mois.
  • TPE et PME (moins de 50 salariés) des secteurs de l’industrie et petite production : une aide forfaitaire jusqu’à 6 000 euros par mois sur 3 mois.

Pour faire une demande : lillemetropole.fr

Plus d’infos : serveco@lillemetropole.fr

Numéro vert : 0 800 711 721

A lire aussi
Aide sociale

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) accompagne ceux qui en expriment le besoin.

Santé - Prévention

Le service Santé développe l'éducation et la promotion de la santé en milieu scolaire ou pour tous les publics.

Santé - Prévention

Dans les commerces, les transports, les parcs et au travail, le port du masque est obligatoire pour lutter contre la propagation de l’épidémie en s