Le Django à l'aube d'une belle renaissance !

Suite de notre série sur les commerçants loossois avec le bar-tabac "Le Django".

focus commerçant

Lorsqu'on pousse la porte du Django, de prime abord nous sommes impressionnés par Philippe. Son regard perçant nous hypnotise alors que derrière cet aspect imposant se dévoile un personnage avenant et doté d'un humour communicatif !

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (4)-min.JPG

Bonjour, peux tu te présenter et nous dire quelles sont tes passions au quotidien ?

Bonjour, je m'appelle Philippe Rose, j'ai cinquante neuf ans, suis originaire du quartier Bois blanc à Lille. j'ai deux enfants qui sont aujourd'hui adultes et je réside au Django. J'ai deux passions au quotidien : la pêche au coup et la musique Rockn'roll. La pêche me détend, je la pratique depuis toujours en famille ou avec les amis. J'y trouve le calme, elle me permet de faire une coupure avec ma vie quotidienne pleine d'échanges avec la clientèle. Quant à la musique Rockn'roll, c'est l'inverse, j'aime l’énergie qu'elle m'apporte pendant mes journées de travail. J'aime plus particulièrement le genre blues et le rockabilly, des artistes comme Joe Bonamassa ou encore Kitty Daisy an Lewis donnent du rythme à mes journées. Les amateurs du genre pourront apprécier cette musique au Django car je mets à disposition un grand écran pour diffuser des concerts "live".

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (25).jpg

Quel est ton parcours professionnel et pourquoi le Django?

Tout d'abord, j'ai obtenu un CAP de plombier-monteur en chauffage et exercé cette profession. Ensuite, j'ai travaillé dans le secteur de l'industrie mais la fatigue se faisait sentir physiquement au fil des années. Mes parents tenaient un bar tabac, mon frère également, j'ai grandit dans cette ambiance et j'ai alors souhaité à mon tour tenter l'aventure. En 2001, j'ai commencé au Bar tabac Le Longchamps jusqu'en 2014, l'année ou j'ai racheté le Django à Loos. Le Django existe depuis des décennies, il est une véritable institution puisque c'est l'établissement qui s'occupait des livraisons de tabac pour les clients de la prison de Loos. En 2009, j'ai été victime d'un braquage très violent au Longchamps. Cette agression m'a valu 17 points de sutures à la tête mais ne m'a pas découragé pour me relancer avec le Django. Malheureusement, ce métier est parfois exposé à ce type de violence. Je suis aujourd'hui équipé d'un système de vidéo surveillance mais c'est sur qu'il faut être attentif et garder sa bonne humeur pour les habitués qui viennent chercher de l'écoute. Certains habitués du Longchamps viennent jusqu'au Django pour me voir et ça me fait vraiment plaisir car certains sont devenus des amis avec le temps.

Vous avez connu une fermeture en 2017, quels étaient vos projets à cette période de votre vie ?

En effet, j'avais envie de changement. Faire une petite pause et me lancer dans un projet de restauration. J'ai revendu le Django, mais il s'est vite avéré que les acheteurs n'étaient pas très sérieux. En 2018, à cause de cet épisode malheureux, j'ai même du me résoudre à vivre dans une caravane pendant 6 mois. Vous n'allez d'ailleurs pas le croire mais il s'agissait du camping des roses à Aubers (rires) !

Finalement et c'est ce qui est incroyable dans cette mésaventure, j'ai récupéré le Django avec une grosse envie de changement et de rénovation des lieux. Dans ce camping, J'ai rencontré des personnes au grand cœur qui m'ont soutenu et aidé pendant cette galère juridique. Ils m'ont donné le coup de main nécessaire et aussi la foie pour donner une nouvelle vie au Django. Je remercie Maurice, le patron du camping et Michel qui m'ont aidé dans les travaux du Django actuel. Me voilà rouvert depuis quelques mois, avec une nouvelle déco même si j'ai encore du pain sur la planche, et un projet de petite restauration à court terme dans le bar. Je proposerai des planches de charcuterie de bonne qualité avec une belle variété car je compte travailler avec des fermes locales. Il y aura également des frites fraîches pour satisfaire le client nordiste comme il se doit, et bien sur la bière qui va avec (rires) !

Les clients du quartier sont ravis du retour aux affaires de Philippe. Le Django nouvelle formule connaîtra encore de belles années pleines de réussite rythmées de blues et de Rockabilly !

 

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (81)_1.jpg

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (80).jpg

 

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (9).jpg

 

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (74).jpg
14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (56).jpg

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (15).jpg

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (13).jpg

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (12).jpg

INFOS PRATIQUES

14 février - Focus Django (Givry Sébastien) (18)-min.JPG

Le Django

35, rue Georges Potié

59120 Loos

Image retirée. 07.81.07.76.10

Horaires d'ouverture :

  • Lundi au vendredi : 7h-20h
  • Samedi : 8h30-20h
  • Dimanche : 8h30-20h 

Accès par transports en commun : Liane 5  -  Arrêt Dhainaut

A lire aussi
Vie économique

Suite de notre voyage au cœur du commerce loossois avec "Guillaume Le Rotisseur", un visage connu des Loossois de par son activité et son anciennet

Vie économique

Suite de nos aventures au cœur du commerce loossois, avec le restaurant Loos'Taminet, situé juste en face de la Fileuse.

Vie économique

Suite de notre série sur les commerçants loossois avec le bar "Le petit badau".