Création Millcoupes : Patricia et son énergie débordante

33e épisode de notre focus commerçant. Cette fois, nous sommes allés à la rencontre de Patricia, gérante du salon de coiffure " Création Millcoupes"

focus commerçant

Au premier abord, on sent bien que Patricia est une coiffeuse qui déborde d'énergie et aime prendre soin de ses client(es). À l'occasion d'une coupe, nous en avons profité pour faire sa connaissance, discuter, connaître son parcours et ses anecdotes sur ses années au service de la coiffure.

Bonjour Patricia, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m'appelle Patricia Piens, j'ai 57 ans, mariée, une fille. J'aime surtout le sport. Je fais plusieurs fois par semaine du vélo en salle et à l'extérieur, je pratique également le fitness, l'aéro-dance et la marche à pied. Le sport me permet de me défouler. J'aime également voyager. 

Quel est votre parcours professionnel ?

J'ai arrêté l'école à 14 ans pour travailler dans un salon de coiffure sur Lille, rue de l’hôpital Militaire, tout en préparant mon CAP coiffure. J'ai travaillé ensuite sur Lomme dans un salon spécialisé dans la coiffure homme. J'ai également été salariée pour une chaîne de coiffure.
Après le CAP, j’ai passé mon Brevet Professionnel puis mon brevet de maîtrise, la condition pour pouvoir m'’installer à mon compte.

Lorsque j'ai eu ma fille, ma maman a vu un salon disponible sur Loos. Elle m’a poussée à le prendre afin que je puisse élever mon enfant et continuer à travailler dans de bonnes conditions. J'ai démarré en achetant le fond de commerce, puis me suis endettée en achetant les murs. 

Quel a été le déclic pour la profession ?

Lorsque j'étais enfant, j'ai connu une scolarité difficile. Ma famille déménageait souvent et je pense en avoir souffert. Dès que j'ai pu, j'ai souhaité devenir au plus vite indépendante. L'apprentissage était alors réglementé de 16 à 18 ans. J'ai alors découvert la profession lors de cette période et j'ai tout de suite accroché.

Par la suite après avoir fait d'autres stages, j'ai été remarqué par un coiffeur qui m'a bien aidé à évoluer car j'étais très volontaire et j'apprenais vite. Il m’a conseillé de tenter ma chance en faisant des concours de coiffure. Je m’entraînais le soir et participais aux concours le week-end. À l’issu de l’un d’eux, j’ai été repérée par un recruteur et devais partir à Paris pour travailler dans le milieu du show business. Au même moment, mon mari est entré dans ma vie (rires). Ça ne s'est donc pas fait. Je me suis mis en ménage à l'âge de 18 ans, puis l'aventure loossoise a démarré après 5 années d'expérience sur Lille et Lomme.

Quand avez-vous ouvert ?

J’ai ouvert en 1986. VS Coiff' était jusqu’alors le salon le plus ancien en activité (ouvert en 1985). La gérante vient de prendre sa retraite, il y a peu. Ce qui fait de « Création Millcoupes » le plus ancien salon loossois.

Je suis polyvalente et coiffe hommes et femmes. J'ai fait des formations le week-end sur Paris pour évoluer car les tendances et les styles changent avec le temps. Je tiens à rester ouvertes aux évolutions. Par contre, j'attache une grande importance au fait de prendre son temps avec le client, de se sentir artisan contrairement à certaines chaînes qui pratiquent certes des prix bas, mais au dépens d'un certain confort. Le passage chez le coiffeur doit rester un moment de bien-être et de partage. On s'attache à ses clients et ça semble réciproque.

Vos clients sont donc très fidèles ?

Le bouche à oreille fait que j'en ai de nouveaux mais 90 % de mes clients me sont très fidèles. La relation s'installe avec le temps, c'est un rapport de confiance qui évolue. Avec le recul, je m’aperçois que je coiffe plusieurs génération d'une même famille. Un peu comme autrefois le médecin de famille.

Avez vous une anecdote amusante en rapport à toutes ces années au service du cheveu ?

Un jour, j'ai accueilli un client qui s’est montré très à l'aise avec son corps (rires). Je lui ai tendu la blouse pour le shampoing et lui ai demandé de l'enfiler. Affairée à préparer mon matériel, je n'ai pas prêté plus attention au client. Lorsque je me suis retourné, j'ai alors constaté qu'il enfilait sa blouse torse nu (rires). J'étais si surprise que je n’ai pas su comment réagir et je n'ai pas relevé. Peu après, de nouvelles clientes sont entrées et à la fin de la coupe est arrivé l'inévitable (rires) !

Vous pouvez imaginer la tête de mes clientes qui ne s'attendaient à vivre cet instant de déshabillage ubuesque et gênant. J'étais jeune à l'époque, aujourd'hui je ne prendrais pas de gants pour lui ordonner de se rhabiller illico ! (rires).

Voilà 40 ans que vous coiffez, songez vous à vous arrêter ?

J'y pense bien sur. Je pourrais m'arrêter au vu de mes années pratiquées, mais la passion est toujours présente donc je continue. 

Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
Création Millcoupes
INFOS PRATIQUES

Création Millcoupes

Coiffeur, visagiste - mixte

Piens Patricia

92, rue du Maréchal Foch 

59120 Loos

  •  03.20.07.01.18
  • patriciapiens@orange.fr

Horaires d'ouverture :

  • Mardi au vendredi : 9h à 18h
  • Samedi : 8h à 18h

Accès par transports en commun : Liane 5  -  Arrêt Mairie