INSEE : enquête en cours auprès des habitants

Des enquêteurs se rendent à Loos entre juin et août 2021 dans le cadre d'une enquête internationale sur les compétences des adultes (PIAAC).
insee

Votre participation est essentielle

Pour cette enquête, environ 3 500 personnes seront interrogées. Vous avez été sélectionné(e) au hasard parmi les personnes âgées de 16 à 65 ans. Votre participation est essentielle ! Elle permet de garantir la précision et la qualité des résultats.

Vos réponses à cette enquête sont strictement confidentielles. Elles servent uniquement à établir des statistiques. L’enquête a par ailleurs obtenu le caractère obligatoire au vu de son intérêt.

Comment se déroule l'enquête ?

La collecte se déroule entre juin et août 2021. Un enquêteur de l’Insee vous contacte pour obtenir un rendez-vous ou réaliser immédiatement l’enquête si vous êtes disponible lors de sa première visite. Il est muni d'une carte officielle et tenu au secret professionnel. Il réalise l'enquête sur ordinateur portable. L’enquêteur vous pose une série de questions relatives à votre situation, votre parcours scolaire, votre expérience professionnelle et les formations que vous avez suivies.
Ensuite, l’enquêteur vous propose des mises en situation reprenant des cas de la vie professionnelle ou de la vie courante. Vous êtes par exemple amené à rechercher des informations dans un texte, à faire des calculs simples, ou à utiliser un site internet. L'entretien dure environ 1h30.

Quelques résultats issus de la dernière édition de l’enquête (PIAAC 2012)

  • L’utilisation de l’écriture et de la lecture est très répandue dans le monde professionnel, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle. Ainsi, seuls 21 % des ouvriers non qualifiés et 15 % des employés non qualifiés déclarent ne jamais réaliser de tâches impliquant l’usage de la lecture ou de l’écriture au travail.
  • En 2012, 22 % des Français métropolitains âgés de 16 à 65 ans ont un faible niveau de compétence
    dans le domaine de l’écrit. Ces personnes peuvent généralement trouver une information dans un texte relativement court, mais rarement établir des correspondances entre deux informations localisées
    dans différentes parties d’un document, ou engager une réflexion lorsque deux informations paraissent contradictoires.
  • Dans le domaine des chiffres, 28 % des personnes âgées de 16 à 65 ans ont un faible niveau de compétence. Ces personnes peuvent généralement poser une opération arithmétique simple avec des nombres entiers, mais ont plus de difficulté à interpréter des tableaux ou des informations numériques contenues dans un texte.
  • En 2012, en France métropolitaine, les personnes âgées de 25 à 34 ans sont celles qui ont le plus de facilité, en moyenne, pour tirer parti des informations écrites ou chiffrées. Cette différence peut être due à l’âge : les personnes plus jeunes seraient encore en train de développer leurs compétences, et les plus âgées pourraient avoir perdu en compétences, selon les critères mesurés par l’enquête, si elles ne les utilisent pas au quotidien. Mais la différence peut également être attribuée à un effet génération. Le taux de scolarisation et la durée moyenne des études ont, en effet, augmenté à travers le temps. La prochaine édition de l’enquête permettra de préciser l’origine de cette différence.
  • En France, dans le domaine des chiffres, le score moyen des hommes est très supérieur à celui des femmes. Dans le domaine de l’écrit, les femmes sont un peu moins présentes dans les faibles niveaux. Les hommes sont par contre plus nombreux dans les deux groupes de niveaux les plus élevés.

Vous voulez en savoir plus ? Vous pouvez lire :
- l’Insee Première : Les capacités des adultes à maîtriser des informations écrites ou chiffrées ;
- le Document d’études - Dares : Compétences individuelles et compétences utilisées en situation de travail. Quels constats ? Quelle valorisation salariale ?